Contexte : Le voyage est désormais encadré par une véritable industrie, dont l'objet est d'offrir une illusion d'aventure, très souvent au mépris des habitants des pays touristiques.

Le - pour la planète : D'immenses complexes hôteliers destinés à couvrir les caprices d'une population privilégiée, sans aucun souci pour l'écologie du cru. (Ecologie au sens premier du terme : relations entre les êtres vivants et le milieu dans lequel ils vivent). Et, bien sûr, des milliards de kilomètres en avion, mode le plus dépensier en CO2.

Le geste TE : Découvrir une autre façon de voyager, qui met l'accent sur les relations humaines, avec lequel l'aventure est souvent au rendez-vous.

Comment : Les "Optimistic Traveller" sont 2 garçons français et allemands, jeunes et sympathiques, qui ont fait un tour du monde en 80 jours sans un centime en poche, c'est à dire en ayant nécessairement besoin d'entrer en contact avec les habitants. Un défi ! On peut lire leurs aventures dans le livre qu'ils ont écrit, ou visionner un film (1ère partie) sur YouTube.

Sans aller jusque là, nous pouvons nous inspirer de la philosophie de cette aventure pour voyager plus doucement, plus en contact, sans sacrifier nos principes environnementaux tout neufs sur l'autel de l'industrie touristique.

Plus organisé et très en vogue chez les jeunes, le couchsurfing, dont voici un guide avisé. Et le site officiel.

Le covoiturage est également moins aventureux que le stop, mais ça : vous connaissez déjà !

Des vacances optimistic !
Retour à l'accueil