Contexte : Par facilité, paresse ou convoitise, on a souvent tendance à acheter le matériel scolaire des enfants sans trier tout ce qu'ils ont déjà et qui peut resservir.

Le - pour la planète : Une mise au rebut précoce de stylos, pages, classeurs et cahiers, etc., pas ou peu utilisés.

Le geste TE : Faire un inventaire serré du matériel scolaire à disposition avant de racheter quoique ce soit.

Comment : J'organise une "Bourse aux affaires", en échangeant toutes les fournitures que les enfants me rapportent contre des friandises. Ils sont mo-ti-vés ! Ensuite, on les classe ensemble par catégories, et chacun fait son petit marché, et raye de la liste les objets récupérés.

L'association Emmaüs organise chaque année à cette époque des ventes de fournitures scolaires (voir ici), occasions ou neuves (récupération des invendus). Des bourses aux fournitures sont également organisées par les associations de parents d'élèves, encouragées par le ministère de l'Education Nationale, pour "promouvoir l'éducation à une consommation responsable" (voir ).

Avant la rentrée, je récupère.
Retour à l'accueil