Contexte : En France, nous sommes de très gros consommateurs de médicaments, dont une partie non négligeable ne sert pas à nous soigner, mais seulement à nous rassurer. Jugez plutôt : le volume des MNU (Médicaments Non Utilisés) des foyers français est estimé à 19 200 tonnes par an.

Le - pour la planète : Gaspillage de ressources et d'énergie précieuses, mais aussi pollution potentielle des milieux naturels, avec des conséquences inattendues, comme, par exemple, la féminisation des poissons... Gloups.

Les geste TE : Discuter avec son médecin pour une prescription efficace sans être excessive, n'acheter que les médicaments que nous allons assurément consommer (et ne pas racheter ceux que l'on a en stock même s'ils sont sur l'ordonnance), apporter nos fameux MNU (notamment les boîtes inachevées) en pharmacie pour traitement spécifique (recyclage ou incinération à part).

Comment : Autant que possible, je me soigne avec des tisanes ou des médicaments homéopathiques. Je trie régulièrement mon armoire à pharmacie pour garder en tête les médicaments réutilisables, et rapporter les autres à la pharmacie comme expliqué ici.

Pas de stock de médoc
Retour à l'accueil