Contexte : C'est la raréfaction d'une ressource qui a, la plupart du temps, entraîné les guerres de l'Histoire. Aujourd'hui, personne n'a peur de la fin du pétrole, même si elle est annoncée. Les scientifiques nous alarment sur une autre menace : sa combustion, ajoutée à celle des autres énergies fossiles, menace l'avenir de l’humanité.

Le - pour la planète : Cette menace passe relativement inaperçu aux yeux de la quasi-totalité de nos contemporains, et nous risquons d'atteindre un seuil d'irréversibilité sans vraiment nous en apercevoir. On estime à 150 millions le nombre de réfugiés climatiques qui devront trouver un nouveau lieu de vie d'ici 2050, soit plus du double de la population française actuelle. Or nous savons aujourd'hui qu'ils sont nulle part les bienvenus.

Le geste TE : En cette journée internationale de la Paix, faire oeuvre utile en réfléchissant sérieusement à la manière de faire sa propre transition.

Comment : Ce blog peut vous y aider. Si vous avez des idées neuves, n'hésitez pas à les partager. Je suis également très intéressée par vos expériences, dont vous pouvez faire profiter tout le monde en commentant les différents articles. D'avance, merci à toute la communauté des "transiteurs" actifs !

Extrait du discours de F.Hollande, Président de la République Française, à l'occasion de la COP21 : "Nous sommes aujourd’hui au pied du mur (...) Un mur fait de l’addition de nos égoïsmes, de nos appréhensions. (..) Mais il n’est pas infranchissable. Sur vos épaules repose l’espoir de toute l’humanité. Ce qui est en jeu, c’est la paix (...) Les pays développés doivent assumer leur responsabilité historique, les pays émergents accélérer leur transition énergétique, les pays en développement être accompagnés dans leur adaptation aux impacts climatiques".

Une transition pour la paix
Retour à l'accueil