Contexte : Depuis la première crise pétrolière, en 1973, notre société vit dans la nostalgie des 30 glorieuses, de l'augmentation sans précédent du pouvoir d'achat et de l'absence de chômage de longue durée qui caractérisaient cette période faste.

Le - pour la planète : Une nostalgie schizophrénique, quand plus personne ne nie l'insoutenabilité de ce modèle de développement : surexploitation des ressources et multiplication des déchets et de la pollution, qui entraînent des déséquilibres irréversibles dans les éco-systèmes et l'atmosphère.

Le geste TE : Réfléchir à d'autres modèles de développement possibles, et contribuer au changement par des gestes quotidiens.

Comment : Désormais, je ne me dis plus : "Je dois acheter un tube de dentifrice pour me laver les dents", mais je me dis : "Est-il raisonnable d'acheter un tube de dentifrice que je vais utiliser durant 1 mois et qui mettra 50 ans à se décomposer?"  (On peut multiplier les exemples).

Cette évidence ne peut que s'imposer après avoir entendu le chercheur Idriss Aberkane nous parler de biomimétisme (voir sur cette page). J'en retiens une règle d'or : la nature ne consomme pas plus de ressources qu'elle ne sait en renouveler. On a là un système sans déchet ni pollution, et nous serions bienheureux de nous en inspirer.

Merci à Laure Quattrocchi de m'avoir mis sur cette piste.
Je change de paradigme
Retour à l'accueil