Contexte : On est nombreux à condamner les hommes politiques pour toutes leurs promesses non tenues, et à s'énerver quand ils nous prennent pour des cons. Mais personne ne songe à condamner les publicitaires qui nous prennent pour des débiles.

Le - pour la planète : On se laisse manipuler et on achète sous influence des objets ou des aliments dont on n'a pas besoin.

Le geste TE : Ne plus se laisser pénétrer par un slogan publicitaire, et réagir comme s'il s'agissait d'un programme politique : avec raison.

Comment : Je ne me laisse plus dire qu'un magasin m'aide à être parent, qu'un autre fait pousser mes idées, qu'un autre encore serait capable de me mettre en forme à fond. J'affirme que j'ai besoin d'autre chose que d'un café, que je ne tartine jamais le bonheur, que je ne joue pas mes émotions au tiercé, que je vaux beaucoup mieux qu'un après-shampooing, que je ne trouve pas bon goût aux fast-food quels qu'en soit l'enseigne, que ma vie est beaucoup plus facile à inventer quand je ne me focalise pas sur ma bagnole, que je suis capable de penser différemment indépendamment de mon ordinateur, que je n'ai pas besoin d'une marque de Box pour avoir tout compris, et que je ne bois jamais rien quand je goûte un sentiment. Si vous voyez à quoi je fais allusion, alors vous êtes sous influence : profitez en pour exercer, avec moi, votre esprit critique.

Et si on militait pour l'interdiction de la publicité? 

 

Pas sous influence !
Retour à l'accueil