Contexte : Nous faisons régulièrement appel au pressing-nettoyage à sec pour laver certains vêtements ou textiles d'ameublement.

Le - pour la planète : La plupart des pressing fonctionnent au perchloréthylène (qui sera définitivement interdit en 2022 parce que cancérigène probable), et utilisent des produits détachants toxiques, autant pour la santé que pour l'environnement.

Le geste TE : Rechercher un pressing à label environnemental. Ou poser la question de l'environnement à votre commerçant si vous ne pouvez ou ne désirez en changer. 

Comment : Aucune panacée dans ce secteur, mais plusieurs chaînes font des efforts en faveur de l'environnement : 

- La technologie GreenEarth : sans perchloréthylène et avec des lessives biodégradables. Mais très peu de pressing l'utilisent déjà, et le produit de substitution peut aussi être suspecté de nocivité, selon la législation canadienne.

- Nettoyage au siloxane, qui n'est pas un produit neutre pour l'environnement mais bien moins polluant que le perchloréthylène, et qui s'utilise avec des machines moins coûteuses en énergie.

- Il existe un label "pressing propre", qui garantit le non rejet de boues chlorées directement dans les égoûts (elles sont alors récupérées par des organismes spécialisés dans le traitement des déchets).

Il est utile de limiter autant que possible recours au pressing, notamment quand les textiles peuvent être lavés à la main ou à la machine, chez soi.

Autre réflexe utile : apporter ses vêtements à nettoyer dans une housse, et refuser l'emballage plastique de protection.

Mon pressing est propre
Retour à l'accueil