Contexte : Les illuminations de Noël nous transportent dans le monde chéri de l'enfance et du merveilleux.

Le - pour la planète : Les illuminations publiques (rues : 1/4 des dépenses) et privées (balcons, maisons et décorations lumineuses intérieures : 3/4 des dépenses) représentent en France, l'équivalent de la production d'une centrale nucléaire, à un moment où les ménages consomment beaucoup d'électricité par ailleurs (notamment pour le chauffage). De l'électricité doit alors être importée, et elle provient majoritairement de centrales à charbon, aux émissions de CO2 record. Par ailleurs, la faible durée de vie des installations (notamment privées) et la forte incitation au renouvellement nourrit une production lointaine et énergétique, aux déchets volumineux et non recyclables.

Le geste TE : Retarder et minimiser ses installations propres, ou jouer sur l'alternative bougies.

Comment : Allumer une bougie supplémentaire par jour devant ses fenêtres crée une ambiance magique et festive pour annoncer les réjouissances. La cérémonie de l'allumage et de l'extinction plait beaucoup aux petits et aux grands, et offre une occasion quotidienne de partage, qui met en valeur l'esprit de Noël.

Regardez un peu toutes ces belles idées.

Et voici un article où l'enjeu est bien expliqué.

Illuminations : je résiste
Retour à l'accueil