Contexte : Les transports en avion se sont généralisés, et il est parfois difficile de s'en passer, surtout dans certaines professions. D'où l'existence d'une classe "affaire" tout confort, avec de la place pour chaque passager, pour lesquels les billets sont pris en charge par leurs entreprises.

Le - pour la planète : Plus les passagers ont de la place, moins l'avion est rempli, et plus l'empreinte énergétique du trajet est grande.

Le geste TE : Se contenter de la classe économique.

Comment : Un habitué des classes "affaires" est souvent quelqu'un qui prend beaucoup l'avion, et le transport dans son bilan carbone peut approcher les 70%. La marge de réduction de son empreinte est énorme, même si elle implique un sacrifice réel en terme de confort individuel et une possible incompréhension des pairs. Ce qui ne peut aller qu'avec une motivation maximale pour l'environnement.

Je prends l'avion éco
Retour à l'accueil