Je fais mes comptes

Contexte : Si certains ont un budget fort serré à la taille et ne peuvent faire autrement que faire leurs comptes pour boucler la fin du mois, d'autres sont financièrement plus à l'aise, et peuvent se permettre de dépenser sans compter.

Le - pour la planète : Des achats trop souvent peu réfléchis, qui gagneront l'espace des coups de coeur inutiles, tout en ayant dépensé leur lot d'énergie et de gaz à effet de serre.

Le geste TE : Faire ses comptes permet de mieux gérer les priorités en mettant en lumière les achats impulsifs, ce qui aide à les réduire.

Comment : Chacun sa méthode.

Epargner ou faire un don à une bonne cause peuvent constituer des alternatives valorisantes à la consommation, surtout celle qui s'avère trop souvent futile.

Retour à l'accueil