Contexte : Les baumes à lèvres du commerce en sticks sont fort pratiques en poche.

Le - pour la planète : Ils sont nombreux à contenir des substances dangereuses pour la santé (conservateurs principalement). Au delà du risque pour la santé, les produits en question se retrouvent aussi dans la nature, par les eaux usées, et ce qu'il en reste lorsqu'on les jette.

Les baumes à lèvres produisent également beaucoup de déchets (souvent davantage en volume que le produit lui-même).

Le geste TE : Faire un baume soi-même, c'est facile, et ne présente aucun danger pour vous ni pour la planète.

Comment : Pour la recette que j'ai testée, il faut : de l'huile d'amande douce (5 c à café), de la cire d'abeille (je l'ai trouvée chez un producteur. Il faut l'équivalent de 2 c à café environ, prélevées à l'aide d'un économe) et du miel (juste un peu sinon ça colle). Je mets l'huile dans un verre, j'y ajoute la cire et la fais fondre au bain marie. Puis j'ajoute le miel, je mets le verre dans un récipient d'eau froide et je fouette jusqu'à ce que le baume soit refroidi. Il faut ensuite le mettre dans un petit récipient, si possible en verre, dont le couvercle ferme bien. Il y en a pour quelques mois !

Une autre façon de faire, en images, chez la famille zéro déchet.

Il est possible de réaliser son rouge à lèvres soi-même : comme je n'en porte jamais je n'ai pas essayé. Le bénéfice pour la planète est tout aussi grand.

Retour à l'accueil