Contexte : La Poste nous propose systématiquement depuis une dizaine d'années des carnets de timbres autocollants et colorés.

Le - pour la planète : Ces timbres génèrent beaucoup de déchets pour rien. Ils suivent une logique de surenchère de communication, non seulement inutile, mais aussi (à mon sens) symptomatique d'une démarche nuisible dans bien des secteurs.

Le geste TE : Je demande systématiquement des carnets de timbres ordinaires, ou mieux : des timbres à lécher (mais ça peut rebuter).

Je signale à la Poste mon refus des déchets inutiles.

Comment : Réserver les beaux timbres à la correspondance familiale ou amicale.

Les timbres verts assurent une expédition un peu plus longue, mais avec un transport plus respectueux de l'environnement (c'est à dire sans vol par avion).

Retour à l'accueil