Contexte : La publicité à la télé ou à la radio ? On n'y prête plus vraiment attention. Et pourtant, ces messages martelés excitent notre convoitise, à notre insu, en s'adressant directement à notre cerveau émotionnel.

Songez que, si ce n'était pas très efficace, les marques ne dépenseraient pas tous ces millions.

Le - pour la planète : Nous avons pris l'habitude de nous rendre heureux en achetant des tas de trucs plus ou moins utiles, qui déversent chacun leur stock de CO2 associé dans l'atmosphère. C'est ballot.

Le geste TE : Créer un rempart opaque entre la publicité et moi.

Comment : Quand la pub s'affiche à la télévision, je coupe le son, et j'en profite pour envoyer un sms de sympathie à un copain ou une copine. Ainsi, un échange chaleureux remplace avantageusement la convoitise.

Contre la pub à la radio, je coupe la radio. Il suffit d'avoir au préalable estimé le temps que dure un flash, car c'est approximativement le même d'une fois à l'autre (mais ce temps dépend des stations). J'envoie, là aussi, un ou deux sms.

Sur mon écran d'ordinateur, j'ai téléchargé Adblock Plus, un petit logiciel qui s'occupe de bloquer les publicités intempestives. On peut aussi chercher à afficher la version imprimable ou pdf, qui souvent ne contient pas de pub. Ou alors, réduire la dimension de la page pour la concentrer sur le texte. Quand aucune de ces solutions ne fonctionne, bye bye !

Je m'offre ainsi une résistance salutaire contre la manipulation mentale, qui prétend me réduire au rôle peu flatteur de la "ménagère de 50 ans"... et pis quoi encore?

Retour à l'accueil