Je ne double plus

Contexte : Nous avons aujourd'hui des voitures souvent puissantes et promptes à l'accélération, ce qui nous permet de tracer la route à notre propre vitesse, sous réserve de sécurité, bien sûr.

Le - pour la planète : La consommation énergétique d'un même véhicule peut varier du simple au double selon le type de conduite, et notamment en fonction des accélérations et freinages fréquents.

Le geste TE : S'efforcer de maintenir une vitesse régulière moyenne, adaptée au relief de la route et respectant souplement les variations de la vitesse maximale autorisée.

Comment : Je me suis aperçue que, sur route nationale, le temps de trajet est très peu amélioré pour les voitures dont les chauffeurs doublent (de l'ordre de 850 m en 10 minutes de conduite), alors que la perte énergétique d'une accélération brutale est bien réelle (et le risque d'accident augmenté). Donc, je ne double plus que les tracteurs, ou à la rigueur un pépé égaré qui serait venu à bout de ma patience...

N'oublions pas que plus un transport est lent, plus il est respectueux de la planète.

Retour à l'accueil