Je produis mes bocaux

Contexte : Les conserves quasi-omniprésentes dans notre cuisine contemporaine ont évincé les bocaux de nos grands-mères.

Le - pour la planète : Des tonnes de déchets supplémentaires, et une chaîne de production qui n'est pas toujours au dessus de tout soupçon.

Le geste TE : Faire une expérience de conserves maison, et continuer si affinités.

Comment : Je me suis fait prêter un stérilisateur de taille raisonnable, et j'ai mis de beaux abricots en conserve. Franchement, c'est très simple, il suffit de s'y mettre (à condition d'avoir un peu de temps). Je compte poursuivre la démarche avec du coulis de tomate.

Tout est très bien expliqué sur le site Le Parfait, avec de très nombreuses recettes. Il y a même des petites annonces pour acheter ou vendre des bocaux d'occasion.

Retour à l'accueil