Je compense

Contexte : En parlant tout autour de moi des gestes à adopter pour réduire son empreinte carbone, je m'entends très souvent répondre : "il ne m'est pas possible, ou il me serait trop difficile, de devoir renoncer à ceci, ou à cela."

Le - pour la planète : Changer un grand nombre de ses habitudes, ce n'est pas toujours facile, même si on sait que c'est une solution pour limiter le réchauffement de la planète. Faire évoluer son mode de vie est un processus long et engageant. Et, en attendant, les émissions carbone continuent de s'accumuler dans notre atmosphère.

Le geste TE : Signé en 1997, le Protocole de Kyoto a introduit le principe de la compensation carbone pour les entreprises fortement émettrices de gaz à effet de serre, les contraignant à investir dans des projets évitant des émissions. Ce système a été développé, en parallèle, pour les entreprises et les particuliers qui ne sont pas contraints par la loi et souhaitent tout de même agir pour compenser leurs émissions.

Le geste TE du jour consiste à choisir un projet de compensation carbone et le financer à hauteur de ses moyens et de ses émissions.

Comment : Pour comprendre le principe, on peut visionner ce petit film

Et si on est partant pour compenser ses propres émissions de CO2, il faut suivre le guide. Il est utile d'avoir fait au préalable son bilan carbone, qui est présenté sur cet article.

Retour à l'accueil