Contexte : Pour nettoyer le four et éviter le dégagement de mauvaises odeurs, 2 solutions : le fameux Décapchose, ou la pyrolyse.

Le - pour la planète : Dans le premier cas, de la soude caustique ou de la potasse, irritantes et corrosives, tous deux extrêmement toxiques, non seulement pour l'environnement, mais aussi pour nos poumons ; et l'emballage aérosol à recycler.

Dans le second cas, Une montée à haute température (500°) qui consomme énormément d'électricité.

Le geste TE : Nettoyer son four avec un peu d'huile de coude et des produits sans danger pour l'environnement.

Comment : Four froid, je commence par humecter les surfaces avec une éponge imbibée de vinaigre d'alcool. Je laisse agir une demie heure, puis je frotte avec l'éponge (côté grattoir) et du bicarbonate de soude. Four impeccable garanti en moins d'une heure, sans pollution ni consommation d'énergie (sauf la mienne, ce qui est très bon pour ma santé).

Un grand four traditionnel n'est pas toujours le meilleur calcul, on l'utilise rarement plein, le volume à chauffer est disproportionné, et le nettoyage n'est pas facile lorsqu'il s'agit de se mettre à genoux. La version "petit four" est souvent meilleure (et sans jeu de mots ;-).

Retour à l'accueil