Contexte : Nous avons abordé hier la question des piqûres d'insectes, nous chercherons aujourd'hui à protéger un insecte qui pique, certes, tout en étant tellement utile à l'ensemble de l'écosystème terrestre : l'abeille.

Le - pour la planète : En ville, le bâti humain enrobe la terre de goudrons et autres ciments, et canalise les eaux en sous-terrain. En campagne, les champs sont couverts de mono-culture, trop souvent aspergés d'insecticides.

Toutes les espèces sauvages ont de plus en plus de difficultés à s'abreuver ou à s'alimenter, et notamment les abeilles, dont la fonction pollinisatrice est essentielle à l'équilibre biologique de notre terre.

Le geste TE : Installer des abreuvoirs pour les insectes, et notamment les abeilles, lorsque notre environnement est dépourvu de mares, de flaques, de ruisseaux, tout particulièrement en été.

Planter des espèces de fleurs mellifères.

Comment : Ce site explique comment fournir des abris pour les abeilles sauvages. Un beau projet à mettre en pratique. On peut aussi commander son abri doté de larves d'abeilles sauvages, qui écloront et viendront polliniser votre jardin : voir ici.

Simplement, abandonner quelques parcelles de son jardin au profit de des herbes fourragères, et planter des fleurs mellifères, permet aux abeilles de trouver localement tout ce dont elles ont besoin.

Voici 6 gestes de secourisme pour aider les abeilles en détresse.

Pour tout savoir sur les dangers qui menacent les abeilles (et parrainer une ruche si l'opération vous tente).

 

Gîte et couvert
Retour à l'accueil