Je marche

Contexte : Dans nos emplois du temps surchargés, nous nous pressons de nécessités en engagements en perdant la mesure du rythme naturel de la vie, et la connaissance intime de notre environnement immédiat (souvent plus méconnu que des régions exotiques).

Le - pour la planète : Le besoin de vivre vite augmente le recours aux modes de transports rapides, très coûteux en terme d'empreinte carbone, et nous insensibilise aux exigences de la nature.

Le geste TE : Redécouvrir tout à la fois l'utilité de nos jambes, le plaisir de la découverte ou de la redécouverte de son territoire, la beauté de la nature qui nous environne.

Comment : En marchant. La meilleure façon de marcher, c'est encore la nôtre : c'est de mettre un pied devant l'autre et de recommencer.

Je m'accorde le temps de descendre de voiture au détour d'un trajet pour un petit tour salutaire, même très court.

Retour à l'accueil