M. Kivoitou

Contexte : A cause d'une négligence complice des pouvoirs publics depuis les années 60, la publicité s'impose partout dans le paysage urbain, sous forme de panneaux souvent gigantesques et de plus en plus souvent lumineux.

Le - pour la planète : Sans parler des dommages sur le paysage, nous savons que le martelage publicitaire va à l'encontre de l'évolution vers une consommation responsable, car il nous influence inconsciemment pour nous faire perdre notre libre arbitre et nous faire acheter inconsidérément (voir : Pub, No pasaran !).

Le geste TE : Devenir très calé sur le respect de la réglementation en matière d'affichage publicitaire (votée en 2010 dans le cadre du Grenelle de l'environnement, et applicable depuis juillet 2015) et dénoncer tout abus auprès de la mairie et de la préfecture concernées.

Comment : En lisant la brochure de M. Kivoitou, de l'association Paysages de France, qui explique très bien ce qui est autorisé et ce qui est interdit. On peut aussi s'informer sur les dispositions prises à Grenoble, décision courageuse compte tenu de la perte financière qu'elle entraîne pour la ville. Et essayer d'agir pour que chaque ville fasse cette transition.

Je n'hésite plus à m'exprimer directement auprès de mes élus pour faire bouger les choses, plutôt que de me plaindre qu'ils ne font rien de ce que j'attends.

Retour à l'accueil