Je lis La Hulotte

Contexte : A force de travailler fort loin de la terre, nous sommes nombreux à avoir perdu le contact avec la nature, et à se demander à quel signe on peut bien se fier pour croire en ce fameux réchauffement climatique...

Le - pour la planète : Les signes du réchauffement ne se limitent pas à la météo, et sont particulièrement vifs sur la diminution de la biodiversité. Jugez-en plutôt : la France a perdu 421 millions d'oiseaux en moins de 30 ans ( dans de nombreuses espèces communes), et la terre la moitié de ses espèces sauvages en moins de 40 ans.

Le geste TE : S'intéresser de plus près, et en détail, à cette nature qui souffre de notre empreinte humaine.

Comment : Je me suis réabonnée à La Hulotte, le journal le plus lu dans les terriers, qui, sans avoir vocation à lutter contre le réchauffement climatique, informe d'une manière intelligente (et très drôle) des mœurs de moult espèces vivant sous nos climats, leurs difficultés, et les conséquences que le changement climatique peut avoir sur leurs vies, le cas échéant.

Je me rapproche ainsi un peu de mon environnement naturel.

Pour s'abonner, c'est ici. 27.50€ les 6 numéros (3 ans).

Retour à l'accueil