Miel de chez moi

Contexte : La France produit du miel depuis toujours. Mais aujourd'hui, les apiculteurs français produisent moitié moins de miel qu'en 1995, à cause de la disparition des colonies d'abeilles (en cause : produits chimiques et diminution de la flore) et de la concurrence des miels américains et asiatiques, beaucoup moins chers. Résultat : 60% du miel vendu en France est importé.

Le - pour la planète : D'abord, les frais de transport. Ensuite, les apiculteurs asiatiques ont généralisé des pratiques fort douteuses (congélation, nourrissage artificiel, récolte avant maturation puis séchage artificiel, voire mélange avec du sirop de sucre ou dilution dans de l'eau) préjudiciable à la qualité du miel et à la santé des abeilles (ainsi qu'à la nôtre).

Le geste TE : Faire attention à la provenance du miel.

Comment : La production européenne reste acceptable et moins chère. De mon côté, je pars à la découverte des miels locaux et artisanaux, qu'ils proviennent de nos montagnes ou de mes lieux de vacances (des bons souvenirs pour l'année).

Pour ceux qui auraient envie, on peut aussi se former pour avoir sa propre ruche.

Si, vous aussi, vous souhaitez commencer votre transition dès aujourd'hui, abonnez-vous !

Vous recevrez les articles du jour dans votre boîte mail, et ne manquerez aucun des éco-gestes pour agir, concrètement, à votre échelle.

Retour à l'accueil