Contexte : Un logement rural excentré éloigné de tout commerce, lieux de travail sur des itinéraires différents (20 à 40 km de distance A/R), deux ados non motorisés.

Le - pour la planète :  Je cumule les risques d'émettre davantage de GES dans l'atmosphère, par de multiples occasions de prendre la voiture pour effectuer des déplacements en fonction des besoins, parfois pour pas grand chose.

Le geste TE : Rationaliser mes transports grâce à une programmation hebdomadaire des besoins, avec révision tous les matins.

Comment : J'essaie d'anticiper autant que possible, afin de regrouper : trajet professionnel + courses, trajet familial + bibliothèque ou marché, etc. Une petite fiche proche de ma table de petit déjeuner me remet en tête les impératifs.

Je parviens souvent à n'effectuer qu'un seul déplacement A/R par jour. Les ados font davantage de stop et de marche à pied. Et je m'efforce de programmer, pour moi, des trajets à pied ou en vélo (électrique), au moins le week-end.

Mon planning transport
Retour à l'accueil