Contexte : Depuis une vingtaine d'années, de grands magasins de meubles nous proposent un style de vie catalogue qui fait rêver, et invite au changement de décor.

Le - pour la planète : Un modèle commercial très bien rodé, qui impose au client un parcours rempli de sollicitations, pour qu'à l'arrivée le caddie soit bien plein, alors que ce n'était pas le but initial. Les prix sont tirés vers le bas grâce à une exploitation impitoyable des matières premières et des fabricants : le bonheur des clients se fait au détriment de la planète et de ceux qui travaillent. Meubles et objets font des milliards de km avant d'arriver au magasin.

Le geste TE : Se détourner de ces enseignes mercantiles, et chercher sa déco et son bonheur ailleurs.

Comment :  : Je fais les brocantes, antiquaires, Troc, recycleries, je chine sur Internet, et je recherche les magasins de producteurs de meubles de tradition (plus cher à l'investissement, mais inusable dans le temps).

C'est moins facile qu'en cochant sur catalogue, mais le plaisir est radical quand on trouve ! Et quand l'objet ou le meuble nécessite une remise en état, ils devient plus précieux encore.

Pour tout savoir sur les dessous de l'enseigne (1h40).

Pourquoi Ikea est un piège à couple !

Pas fan d'Ikea...
Retour à l'accueil