Je fais peau neuve

Contexte : Prenez un journal féminin. Une page sur deux vous propose une crème pour embellir votre visage.

Le - pour la planète : Un secteur poudré à la Perlimpinpin, qui entraîne une surconsommation de petits contenus pseudo-miraculeux, avec leur lot de conservateurs, excipients, pots, tubes, bouteilles, capsules, etc., qu'on stocke un moment, avant de mettre à la poubelle.

Le geste TE : Simplifier le protocole, en utilisant juste de l'eau et une huile appropriée, pour créer soi-même sa propre émulsion en direct, adaptée au visage ou au corps.

Comment : Je choisis une huile bio (on peut tâtonner un peu avant de trouver la plus adaptée à son type de peau et à ses besoins), quelques gouttes suffisent sur une éponge naturelle (que j'ai découpé en petits tampons, qui durent assez longtemps) humidifiée. La formule est simplissime, très économique, et parfaitement hydratante. Quand la peau s'est habituée, elle "boit" littéralement l'huile (comptez quelques jours d'adaptation).

Je lave l'éponge chaque jour avec un savon naturel.

Pour ma peau, fine et ayant tendance à rougir : de l'huile de rose musquée.

On peut essayer : l'huile de germe de blé, l'huile d'amande douce, l'huile de noyau d'abricot, l'huile d'olive, l'huile d'argan, l'huile de pépins de cassis, etc.

Une liste des huiles et de leurs vertus sur ce site.

Retour à l'accueil