Contexte : Partout dans le monde (comme c'était le cas en France jusque dans les années 50) la viande est une denrée si précieuse qu'on ne la sert pas comme plat principal, sauf en de rares exceptions.

Hélas : nous avons pris l'habitude des grillades et des rôtis, servis avec un "accompagnement".

Le - pour la planète : La production de viande a considérablement augmenté dans le monde, et est responsable de plus de 15% des émissions de gaz à effet de serre mondiales (soit davantage que les émissions des États Unis et de la France réunis !).

Le geste TE : Réduire les portions individuelles de viande au bénéfice d'un plat unique dans lequel la viande n'est pas le composant principal.

Comment : De nombreux plats s'y prêtent, comme le couscous (je sers beaucoup de semoule et de légumes en sauce, avec des boulettes de viande), la potée (avec partage de la saucisse de Morteau), le Chili Con Carne (dans lequel les haricots complètent habilement la viande), les spaghetti Bolognèse (beaucoup de pâtes et de tomates, peu de viande), etc.

Je programme ces recettes dans ma semaine, et réserve la viande grillée pour les très grandes occasions.

Retour à l'accueil