Je relooke mes fringues

Contexte : Avec les enseignes kiabiesques et leurs lots de fringues à 3€ fabriquées par de tous petits afghans, on aurait tort de se faire prier pour renouveler sa garde robe tous les mois et demi...

Le - pour la planète : Sans même évoquer les droits de l'enfant, la planète a son compte en termes de ressources gâchées, de teintures polluantes, de transports invraisemblables et de kilotonnes de ballots de recyclerie qui finissent inéluctablement à la décharge, faute de trouver repreneur.

Le geste TE : Extirper régulièrement les fringues les plus confortables de sa garde-robe, et les customiser à son goût pour leur donner une seconde vie durable, originale et valorisante.

Comment : Avec les transferts qui reviennent à la mode (en voici de ravissants), il n'est même plus besoin de savoir tenir une aiguille ! Mais pour ceux qui savent, n'importe quel petit bout de tissu brodé peut se transformer en véritable bijou textile. Pour des modèles uniques, comme chacun d'entre nous.

Par exemple, j'ai récupéré un beau ruban autour d'un gâteau de pâtissier, je l'ai lavé soigneusement pour enlever le chocolat, et je l'ai transformé en rose que j'ai cousu comme une broche sur une chemise blanche, redevenue pour la circonstance super mimi...

On peut aussi faire des motifs avec des boutons de récupération, des morceaux de collier cassé, etc. Il y a de super idées sur ce site.

Certains couturiers sont devenus maîtres en vêtements transformés, et vendent leurs pièces uniques sur leurs sites. Par exemple ici.

Retour à l'accueil