Contexte : Nos habitudes alimentaires nous conduisent à consommer régulièrement de la viande et du fromage, dont la production entraîne de fortes émissions de CO2.

Le - pour la planète : Dans le bilan carbone individuel, l'alimentation a une bonne part de responsabilité (15% à 30% des émissions dans nos pays occidentaux). Les protéines en sont les premiers responsables, à commencer par la viande et le fromage.

Le geste TE : Je privilégie les aliments dont l'impact carbone est relativement plus faible.

Comment : La viande la plus émettrice de CO2, c'est l'agneau, suivi du mouton (moins consommé en France). Ensuite, c'est le veau, puis le bœuf. Viennent ensuite le fromage ; le porc ; enfin, la dinde et les autres volailles.

Je réserve les viandes d'agneau, de veau et de bœuf aux repas plutôt festifs, tandis que la volaille conviendra aux repas plus ordinaires, pour réduire les émissions carbone liées à nos repas.

Voici le classement des aliments en fonction de leur empreinte carbone.

Repas bas-carbone
Retour à l'accueil