Contexte : Depuis l'interdiction récente des gobelets en plastique à usage unique, nous avons le choix entre des gobelets réutilisables en plastique, des gobelets à usage unique en carton, ou notre bon vieux mug en céramique.

Le - pour la planète : L'usage unique, même en carton (et recouvert d'une fine couche de plastique), même recyclable (qui ne veut pas dire recyclé) est l'exemple parfait de la société du déchet.

Les gobelets réutilisables en plastique sont apparus, un temps, comme une solution. Cependant, ils sont très coûteux en énergie pour les produire, mais aussi pour les distribuer, les laver, et enfin les recycler. L'analyse du cycle de vie démontre que son usage est un mauvais calcul pour la planète.

Le geste TE : Adopter une tasse en céramique, qui ne nous quittera plus. Son impact sera le plus faible, à condition de l'utiliser longtemps. Si on l'adopte d'occasion, c'est encore une réduction d'impact.

Comment : J'ai adopté une tasse bien pratique, dans laquelle j'ai glissé une serviette en tissu, pour l'essuyer après usage. Je compte bien l'assortir prochainement de cet adorable Sac à Mug cousu main.

Elle ne quitte plus mon sac : pour les fêtes, les événements, les voyages, le boulot...

Il y a aussi le quart en métal, d'inspiration scoute, à chiner ou à offrir, pour la vie.

Une façon de + d'assurer son Plastic Free July.

 

Jamais sans ma tasse
Retour à l'accueil