Contexte : C'est le moment de réserver pour concrétiser les projets de vacances de l'été !

L'offre de destinations lointaines est fournie, et internet nous réserve de nombreuses offres d'appel, aux prix franchement intéressants.

Le - pour la planète : Qui sait que le secteur du tourisme génère 8% des émissions de gaz à effet de serre, et croit de façon très importante chaque année?

L'amélioration continue de l'efficacité énergétique du secteur aéronautique est largement annulée par l'accroissement du nombre de passagers et de la longueur des trajets.

Le geste TE : Imaginer des vacances qui soient à la fois géniales et faiblement émettrices de CO2.

Comment : Le train est de loin le mode de transport le plus écologique : plus onéreux, on obtient pourtant des prix intéressants en réservant 3 mois à l'avance.

Le bateau est très à la mode actuellement, surtout dans sa version "croisières". En revanche, le secteur génère une pollution très importante.

En car, on trouve de nombreuses destinations à des prix défiant toute concurrence. Lorsque les cars sont pleins, les émissions par voyageur sont plutôt réduites.

En voiture, voici un petit calculateur des émissions carbone de votre trajet. C'est à diviser par le nombre de passagers, bien sûr. D'où l'intérêt de proposer un covoiturage.

Voici un comparateur des différents modes de transports et de leurs émissions respectives, et un article sur le poids des émissions de GES du secteur touristique dans le monde.

Retour à l'accueil