Contexte : On a tellement l'habitude de l'éclairage de nuit qu'on ne se pose plus trop de questions sur les nuisances qu'il génère.

Le - pour la planète : 11 millions de réverbères en France (soit 1 pour 10 habitants), sans compter tous les panneaux publicitaires et les vitrines des magasins, dépensent une folle énergie et dérangent les cycles diurnes/nocturnes.

C'est un vrai problème pour la biodiversité, mais aussi les budgets publics (entre 30% et 40% des charges de fonctionnement des communes). Et, selon l'ADEME, l'éclairage public est un véritable gisement d'économie d'énergie.

Le geste TE : Interpeller la mairie ou les magasins en cause, pour signaler notre désaccord. On peut aussi signer cette pétition.

Comment : J'ai pris ma plus belle plume...

Je n'ai pas dû être la seule, car depuis, ma commune a décidé d'éteindre tout éclairage public entre 23h et 5h du matin.

Reste que l'éclairage privé dans l'espace public est en pleine croissance.

Vous trouverez d'autres arguments très intéressants sur le site de l'ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes), ainsi qu'une analyse de l'impact sur la faune dans cet article.

 

Je vote pour la nuit
Retour à l'accueil