Contexte : Compte tenu de l'augmentation du prix du carburant et de la densité de la circulation automobile à certaines heures, rouler en scooter ou en moto semble une option plutôt intéressante.

Le - pour la planète : Question pollution, ce n'est pas un bon calcul. Les normes sont moins strictes pour les 2-roues que pour les voitures. Un moteur de moto classique rejette beaucoup d'ozone (jusqu'à 100 fois + qu'une voiture, proportionnellement à la consommation de carburant !), et un moteur à injection émet davantage de CO2 que la voiture.

La puissance des grosses cylindrées encourage à réaliser de fortes accélérations, et la consommation du véhicule en pâtit.

Le geste TE : En ville, opter pour un scooter électrique annule toute pollution atmosphérique. Le coût de revient au kilomètre est vraiment très inférieur aux engins à moteur, et les batteries mobiles permettent une recharge à la maison, même en appartement.

Ceci dit, s'il vous reste un peu de puissance dans les jambes, l'option vélo à assistance électrique est encore plus remarquable sur le plan des émissions carbone.

Comment : Voici un catalogue de scooters électriques, et un catalogue de vélos à assistance électrique.

Retour à l'accueil