Contexte : Nous vivons dans une société marchande, et il n'est pas question de cracher dans la soupe. Mais nos réflexes d'achat, qui deviennent parfois un loisir en soi, nous empêchent d'imaginer que la culture peut être l'occasion de relations très riches, et cependant non marchandes.

Le - pour la planète : Par principe, tout ce qu'on s'offre se paye, et entretient une culture qui se consomme, au détriment de la planète.

Le geste TE : Partager davantage ce que l'on a, et s'autoriser à prendre ce qui nous est offert gratuitement. Dans un esprit de Noël, à vivre toute l'année. En plus, c'est tendance !

Comment : Rechercher ou créer une bibliothèque de rue : un lieu où les livres se déposent pour être lus par des personnes inconnues, un lieu où l'on peut prendre, sans payer quoique ce soit, un livre qui nous donne envie de lire. A Bordeaux, il s'appelle "Boîte à livres" ; à Rennes, il est écrit : "Si tu veux un livre, poses-en un" ; à Beaumond, "La ptite bibliothèque libre" ; à Lacanau : "Livres en liberté" ; à Vern sur Seiche : "L'abri-livres" ; etc.

C'est le développement d'une nouvelle façon de consommer sans acheter ni privatiser, juste en faisant circuler l'objet.

Pourquoi ne pas en créer une dans votre ville? L'association Les Livres des Rues proposent un partage d'expériences à partir d'un questionnaire sur votre projet.

Et pourquoi ne pas créer une discothèque ou une filmothèque de rue?

Une idée qui peut aussi se dupliquer ailleurs que dans la rue : par exemple à la cantine du travail, dans un café ou un restaurant, dans une famille dont les membres seraient éloignés et recréeraient du lien en échangeant par voie postale, etc.

Culture en liberté
Retour à l'accueil